Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2010

Ça me dix-neuvième siècle ! — Distilleries et whisky...

Auchentoshan.jpg

Patrick Brontë avait un faible pour le whisky… Avouons-le : les Brontë à Paris, aussi… La production de whisky est essentiellement écossaise, et, si des distilleries ont commencé à s'établir dès le dix-huitième siècle, nombre d'entre elles, notamment celles qui sont toujours en activité, ont vu le jour au cours du dix-neuvième siècle. Nous vous proposons donc cette semaine de revenir sur l'histoire de trois d'entre elles, situées dans les Lowlands (région au sud de l'Écosse, à la frontière avec l'Angleterre).

La plus ancienne des distilleries parmi celles dont nous allons vous parler est celle de Bladnoch. La distillerie tire son nom de la rivière Bladnoch, sur la rive de laquelle elle est établie. Fondée en 1817 par John et Thomas McClelland, elle produisit entre 1823 et 1826 près de 132 000 litres de whisky…

Quelques années plus tard, en 1823, John Bulloch, marchant de maïs de l'ouest de l'Écosse, fonda la distillerie Auchentoshan. À quelques kilomètres de Glasgow, les établissements de la distillerie surplombent la Clyde. La spécificité du whisky d'Auchentoshan vient de sa conception. Auchentoshan fut l'une des premières distilleries à procéder à une triple distillation, utilisant trois alambics, qui sont, aujourd'hui encore, le symbole de la marque.

Aux alentours des années 1830, John et George Rate fondèrent la distillerie qui produisit le "Malt d'Edimbourg". En effet, la Milton Distillery, qui devint par la suite Glenkinchie, s'implanta à une vingtaine de kilomètres de la capitale de l'Écosse et fut rapidement associée à Edimbourg dans l'esprit populaire.

Glenkinchie, Auchentoshan et Bladnoch sont les trois dernières distilleries des Lowlands encore en activité. En 2007, le groupe William Grant and Sons ouvrit la distillerie Ailsa Bay à Girvan. Cependant le single malt qui y est produit n'est pas destiné à la vente mais à la conception de blends. Il ne reste plus qu'à espérer que le whisky préféré de Patrick Brontë était issu de l'une de ses trois distilleries !

Source image : The Casks of Auchentoshan, Wikipédia.

Voir aussi : La Maison du Whisky

21:56 Publié dans Ça me dix neuvième siècle | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Alors voilà un excellent article!
C'est la toute première fois que je découvre ce petit blog : je suis déjà conquise .
Tu aurais d'autres trucs à conseiller sur ce sujet (peut-être un autre billet) ?

Encore félicitations !!
A très vite !

Écrit par : Achat Appareils de manutention | 18/03/2013

Exceptionnel n'est pas le mots correcte pour classer votre blog, il parie que vous avez encore du potentiel à apporter sur ce blogging, en tout cas, il vous remercie pour toutes ces partages.

Écrit par : paris sportif bonus | 12/05/2014

Quel billet exceptionnelle, j'ai découvert ce que on cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : cote match france honduras | 15/06/2014

Écrire un commentaire